Des centaines de jeux memory gratuits, à jouer en ligne, pour tous les âges de 4 ans à 99 ans !
Par le même auteur qu'Ortholud.com >>>>> Clique ici pour jouer

ORTHOLUD
Autres exercices :
jeu 1 jeu 2
jeu 3
jeu 4 jeu 5

jeu 3 - Notre Dame de Paris, conjugue à l'imparfait !

Complète ce texte en conjuguant à l'imparfait les verbes entre parenthèses.

Notre Dame de Paris de Victor HugoC'est sur la table de marbre que (devoir) , selon l'usage, être représenté le mystère. Elle (avoir) été disposée pour cela dès le matin ; sa riche planche de marbre, toute rayée par les talons de la basoche, (supporter) une cage de charpente assez élevée, dont la surface supérieure, accessible aux regards de toute la salle, (devoir) devait servir de théâtre, et dont l'intérieur, masqué par des tapisseries, devait tenir lieu de vestiaire aux personnages de la pièce. Une échelle, naïvement placée en dehors, devait établir la communication entre la scène et le vestiaire, et prêter ses roides échelons aux entrées comme aux sorties. Il n'y (avoir) pas de personnage si imprévu, pas de péripétie, pas de coup de théâtre qui ne fût tenu de monter par cette échelle. Innocente et vénérable enfance de l'art et des machines !

Quatre sergents du bailli du Palais, gardiens obligés de tous les plaisirs du peuple les jours de fête comme les jours d'exécution, (se tenir) debout aux quatre coins de la table de marbre.

Ce (être) n' qu'au douzième coup de midi sonnant à la grande horloge du Palais que la pièce devait commencer. C'était bien tard sans doute pour une représentation théâtrale ; mais il avait fallu prendre l'heure des ambassadeurs.
Or toute cette multitude (attendre) depuis le matin. Bon nombre de ces honnêtes curieux (grelotter) dès le point du jour devant le grand degré du Palais ; quelques-uns même (affirmer) avoir passé la nuit en travers de la grande porte pour être sûrs d'entrer les premiers. La foule (s'épaissir) à tout moment, et, comme une eau qui dépasse son niveau, (commencer) à monter le long des murs, à s'enfler autour des piliers, à déborder sur les entablements, sur les corniches, sur les appuis des fenêtres, sur toutes les saillies de l'architecture, sur tous les reliefs de la sculpture.Extrait de Notre Dame de Paris de Victor Hugo

Close

Nous contacter

Vous êtes :

professeur élève parent autre

Merci de remplir les champs obligatoires !

Your activation link has been sent!

There was an error! Please try again

OK

There is already an account with the same email/phone number in our database!

OK
Close

Envoyer à un ami

Close

J'ai trouvé une erreur