ORTHOLUD
Autres exercices :
jeu 1 jeu 2
jeu 3
jeu 4 jeu 5

jeu 3 - Les malheurs de Sophie, conjugue à l'imparfait !

Complète ce texte en conjuguant à l'imparfait les verbes entre parenthèses.

Les Malheurs de Sophie de la Comtesse de SégurChapitre 5 : Le poulet noir

Au bout de trois jours les plaies du poulet furent guéries, et il (se promener) devant le perron du jardin. Un mois après il était devenu d’une beauté remarquable et très grand pour son âge ; on lui aurait donné trois mois pour le moins ; ses plumes (être) d’un noir bleu très rare, lisses et brillantes comme s’il (sortir) de l’eau. Sa tête était couverte d’une énorme huppe de plumes noires, orange, bleues, rouges et blanches. Son bec et ses pattes étaient roses ; sa démarche (être) fière, ses yeux (être) vifs et brillants ; on n’(avoir) jamais vu un plus beau poulet.

C’(être) Sophie qui s’était chargée de le soigner ; c’était elle qui lui (apporter) à manger ; c’était elle qui le (garder) lorsqu’il se promenait devant la maison. Dans peu de jours on (devoir) le remettre au poulailler, parce qu’il (devenir) trop difficile à garder. Extrait de "Les Malheurs de Sophie" de la Comtesse de Ségur

Enregistrer


Conseil de lecture : Les malheurs de Sophie de La Comtesse de Ségur
On dirait que le plus grand plaisir de Sophie est de désobéir à sa maman. Les bêtises sont si tentantes : mettre au soleil sa belle poupée de cire qui a froid, se mouiller les cheveux pour les faire friser... Hélas, la vie est ainsi faite que les enfants désobéissants finissent toujours par être punis.
Close

Nous contacter

Vous êtes :

professeur élève parent autre

Merci de remplir les champs obligatoires !

Your activation link has been sent!

There was an error! Please try again

OK

There is already an account with the same email/phone number in our database!

OK
Close

Envoyer à un ami

Close

J'ai trouvé une erreur