ORTHOLUD
Autres exercices :
1 2
3
4 5

3 - La nuit des temps, conjugue à l'imparfait !

Complète ce texte (de Barjavel) en conjuguant à l'imparfait les verbes entre parenthèses.

La nuit des temps de BarjavelEt deux jours après, tous ces hommes (savoir) qu’ils (être) venus à la rencontre d’un événement inimaginable. Deux jours... Comment parler ici de jours et de nuits ? On était au début de décembre, c’est-à-dire en plein été austral. Le soleil ne (se coucher) plus. Il (tourner) autour des hommes et des camions, sur le bord de leur monde rond, comme pour les surveiller de loin et partout. Il (passer) vers 9 heures du soir derrière une montagne de glace, (reparaître) vers 10 heures à son autre extrémité, (sembler) vers minuit sur le point de succomber et de disparaître sous l’horizon qui (commencer) à l’avaler. Il (se défendre) en se gonflant, en se déformant, (devenir) rouge, (gagner) la bataille et (reprener) lentement ses distantes et sa ronde de sentinelle.

Conseil de lecture : La nuit des temps de René Barjavel - (la fiche de lecture)
L'Antarctique. À la tête d'une mission scientifique française, le professeur Simon fore la glace depuis ce qui semble une éternité. Dans le grand désert blanc, il n'y a rien, juste le froid, le vent, le silence.
Jusqu'à ce son, très faible. À plus de 900 mètres sous la glace, quelque chose appelle. Dans l'euphorie générale, une expédition vers le centre de la Terre se met en place.
Close

Nous contacter

Vous êtes :

professeur élève parent autre

Merci de remplir les champs obligatoires !

Your activation link has been sent!

There was an error! Please try again

OK

There is already an account with the same email/phone number in our database!

OK
Close

Envoyer à un ami

Close

J'ai trouvé une erreur